À la recherche de l'autre – à propos

À la recherche de l’Autre est un travail autobiographique qui s’articule en plusieurs volets : Prologue, Intempéries, En appart(é), Et voir enfin les belles choses.

Ces images viennent s’inscrire sur des supports multiples, à différentes périodes de ma vie, prennent des formes différentes et sont toutefois empreintes d’une problématique commune : la quête d’identité.

Avec Prologue, j’ai fait des allers-retours entre l’endroit où j’ai grandi et l’endroit où je vivais au moment des prises de vues. L’utilisation de tirages instantanés périmés donne aux images une note intemporelle et nostalgique où souvenirs du passés et moments de vie du présent s’entremêlent.

Intempéries se compose de deux ensembles de 36 et 60 tirages instantanés. Ils se nomment respectivement « 53 jours de dépression » et « 304 jours de précipitations ». Ces ensembles ont été réalisé à des moments où ne reconnaissant pas le visage que je voyais chaque jour dans le miroir je me suis servie de la photographie dans l’idée de me réapproprier mon image.

En appart(é) a été réalisé pendant le premier confinement. Que photographier quand on est seule dans un espace réduit et qu’on ne sort plus de chez soi ? Une fois par semaine, je réalisais une journée de prise de vues où les éléments de mon quotidien et moi-même devenions sujets. J’installais un laboratoire rudimentaire dans ma salle de bain où je développais avec du caffenol au fil de la journée les tirages au papier positif direct réalisés avec un appareil moyen format.

Quelques mois après le premier confinement j’ai quitté l’immense métropole lyonnaise pour m’installer « à la campagne ». L’enfermement y a été plus doux. Toutefois après un an et demi de pandémie, j’ai été saisie par l’arrivée de l’automne et de ses couleurs. Cela a été comme un souffle nouveau, l’impression de sortir d’un long brouillard Et voir enfin les belles choses.


Prologue  |
Intempéries  |
En appart(é)  |
Et voir enfin les belles choses |