Études

“Ré-approprions-nous l’image de notre corps, quel qu’il soit.
Regardons-le pour ce qu’il est et pour ce qu’il a de beau.”

Quelle place ont nos corps dans un monde inondé d’images de femmes et d’hommes aux mensurations de plus en plus standardisées et normées ? C’est la question que je me pose en commençant le travail NOS CORPS en 2008.

Nourrie par la représentation féminine dans la peinture à travers les siècles, et particulièrement celle du 19ème siècle, j’éprouve dans un premier temps le besoin de travailler sur ma propre image, et je réalise une série de vingt autoportraits, nue, de dos. Telle des académies, l’idée est de regarder mon corps, tel qu’il est, sans artifice, sans maquillage, juste un corps. Le regarder bouger, se modifier selon les poses, devenir un corps indépendant, hors du temps, hors des diktats actuels de beauté.